Jumelage Bordeaux-Munich: 55 ans d’amitié et de coopération

                  Le 29 mai 1964, une délégation allemande est reçue cours de l’Intendance, à la Maison de l’Europe et le souhait d’un jumelage entre les villes de Bordeaux et  Munich est alors exprimé. Celui-ci est né de la volonté du Général De Gaulle et de K. Adenauer de signer un Traité donnant le mouvement à suivre pour l’avenir de l’Europe, ainsi que le chemin à suivre concernant les relations franco-allemandes. Ce jumelage permet notamment en soutien à l’amitié franco-allemande un dialogue  régulier imposé entre les deux villes, dispositif qualifié de « révolutionnaire » mais nécessaire afin d’assurer la continuité des relations surtout durant les périodes difficiles.

 

                       Un tel accord a tout d’abord permis une plus grande unification au niveau européen, et a par ailleurs contribué à la promotion de l’Union européenne et, plus largement, à la promotion de l’idée d’une culture européenne. D’autres apports sont visibles, aussi bien dans le domaine de la culture, où des expositions et évènements sont souvent organisés, qu’en matière économique, l’Allemagne étant un partenaire important de la France.

 

Le jumelage Bordeaux-Munich est toujours effectif plus de 50 ans après sa mise en place car il a su s’adapter aux évolutions du contexte européen et international. Des efforts sont constamment fournis pour améliorer et renforcer le jumelage des deux villes, mais également l’amitié franco-allemande. Ainsi, en 2004, à l’occasion du 40ème anniversaire du jumelage, de nouveaux objectifs à atteindre ont été déterminés notamment concernant le développement économique. Et, encore aujourd’hui, ce jumelage cherche à être toujours plus performant en développant et favorisant de manière croissante les relations entre les deux villes dans tous les domaines : que ce soit le sport, le social, la culture ou encore la jeunesse, avec l’organisation de nombreuses rencontres,  manifestations et de voyages des deux côtés du Rhin. Ces dispositifs permettent la promotion des deux villes et mêmes des deux pays, particulièrement auprès des jeunes, en leur offrant de multiples opportunités, se rapprochant du vœux de H.-J. Vogel : « le jumelage… doit descendre dans la rue et réaliser un contact de plus en plus étroit entre les citoyens de Bordeaux et de Munich ». Par la cinquième édition de la course, Eurostep entend donc mettre à l’honneur l’amitié franco-allemande, en célébrant le jumelage  entre Bordeaux et Munich et les 55 ans du traité de l’Elysée.