Interview #2 : Chris vous raconte son aventure Eurostep

Chaque mois, nous proposons aux participants d’Eurostep et aux habitués de l’autostop de nous raconter leurs aventures sur les routes. Voici le deuxième témoignage de Chris, qui partage avec nous son expérience de Bordeaux à Amsterdam lors de l’édition 2015 d’Eurostep.

 

Eurostep : Quelle est ta meilleure anecdote pendant la course ?

Chris :  Arrivés à La Haye après le coucher du soleil, vers 23h, le stop était tout simplement impossible. On s’apprêtait à dormir dans la gare… et si on prenait le train ? Le dernier est dans 4 minutes ! Cours ! … Ahh non ! C’est pas possible, vous devez avoir un billet. Bon, ok, mais c’est exceptionnel. Vous voulez visiter la cabine ?

Grâce au train-stop et nos brillants talents de négociation on est arrivés à Amsterdam à 1h du matin.

 

Eurostep :  Eurostep en 5 mots selon toi ?

Chris :  Osez découvrir les autres Européens.

 

Eurostep : Que vois-tu de la mobilité en Europe désormais ?

Chris : Parler une langue est la meilleure manière de voyager. La connaissance de cette langue ne cessera jamais de nous pousser à la rencontre, à la mobilité et à la nouveauté. Mais attention ! On mise souvent sur le tout-anglais : « Tout le monde parle anglais » dit-on. C’est archi-faux. Et à part les pays nativement anglophones, c’est surtout la langue de la mondialisation. Or la culture mondialisée est la plus laide et inintéressante qui soit. Alors pour voyager et découvrir au mieux, rien de mieux que la langue locale, même si ce n’est que quelques mots. A vos guides Assimil !

 

 

Vous avez déjà participé à la course Eurostep et vous voulez témoigner ?
Contactez-nous sur la page Facebook d’Eurostep pour nous faire part de votre expérience ou par mail à l’adresse 
eurostep.eurofeel@gmail.com !